197 – Portrait du jour : Johana Gustawsson, l’auteur de “Block 46”

 

Le Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des …développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus  et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

Pour son 197ème  Portrait du jour – Criminocorpus la rédaction recoit la romancière Johana Gustawsson

Née en 1978 à Marseille et diplômée de Sciences Politiques, Johana a été journaliste pour la télévision et la presse françaises. Elle vit aujourd’hui à Londres, en Angleterre. Romancière, elle est l’auteur notamment de Block 46

Bienvenue à vous Johana Gustawsson sur le blog des  “aficionados du crime”. Ph.P.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

“Elle est d’Aubagne. Du pays de Pagnol ; née sous le soleil brûlant de cette terre du sud qui a façonné son caractère enjoué, riant, communicatif.

Toute petite elle aimait déjà les histoires que ses parents lui racontaient le soir avant de s’endormir, puis celles qu’elle lisait le soir avant de s’endormir, puis celles qu’elle écrira, plus tard, le soir avant de s’endormir, ou le matin, ou l’après-midi, ou la nuit.

Sa mère lui met entre les mains son premier Agatha Christie. Sa grand-mère lui fait découvrir les séries policières de la télé. Le ver est dans la pomme qui a le goût de l’énigme, du mystère. Elle se lie avec Poirot, une amitié solide, sincère, respectueuse, qui dure depuis plus de 30 ans. Elle l’a accompagné dans toutes ses enquêtes. Son Hercule, son mentor et sa muse.

Lecture et écriture sont les deux violons d’Ingres de Johana. Elle y puise ses rêves, son inspiration, son savoir. De l’école primaire à Sciences-Po elle n’aura de cesse de s’y nourrir.

Puis, à la fin de ses études elle « monte » à Paris, comme on dit dans le sud, « emportant de chez elle les accents familiers. » Elle travaille pour la télé et la presse écrite, apprivoise le Nôôôôrd jusqu’à le faire sien. Tellement sien qu’elle ira s’éprendre d’un Ragnar Lodbrok qui l’emportera dans la grisaille et le crachin londonien, pour son plus grand plaisir, à elle, et certainement à lui aussi. Étonnante Johana qui s’est permis de planter le décor du torride midi dans les brumes du nord !

Après l’écriture à quatre mains de « On se retrouvera », adapté à la télévision, elle décide de randonner seule. Le duo Castells/Roy est né, avec la trilogie Block 46, Mör et Sång. Pendant la même période elle donnera le jour à trois garçons. Trois livres. Trois garçons. Pour Johana la comparaison s’arrête là. D’accord pour d’autres histoires, mais pour le reste. ..

Le succès est au rendez-vous, remarqué dès Block 46, en France, puis au Royaume-Uni, en Italie, au Brésil, en Roumanie, en Espagne… Au total la trilogie est traduite dans 8 langues dans 20 pays.

Cerise sur le kanelbulle (brioche préférée de l’inspecteur Olofsson) la médiatique actrice Alexandra Lamy découvre Roy & Castells, en tombe amoureuse, et décide d’en assurer la production pour une série télévisée.

Sång ne sort en librairie en France qu’en octobre, mais on s’autorise à dire dans les milieux autorisés (qui ont fuité) que cette fois c’est en Espagne que Roy et Castells se promènent. L’Espagne franquiste, celle de la guerre civile, des prisons pour femmes et des orphelinats de la peur.

Bon, octobre. Octobre. Ça ne fait que trois mois à attendre. Ce n’est pas si long, non ?”

 

 

 

 

 

 

 

 

Philippe Poisson, gestionnaire du carnet criminocorpus, anime la rubrique « Portrait du jour ».

Le carnet criminocorpus est ouvert à un large public au-delà de la seule communauté des chercheurs. Cette rubrique «portrait du jour» permet  de faire connaître d’autres activités croisant l’histoire de la justice à travers le parcours de personne ayant accepté de présenter leur trajectoire professionnelle. On trouvera donc ici des parcours d’historiens, de romanciers , de sociologues, cinéastes, professionnels de la sécurité, etc.  Cette rubrique est animée par Philippe Poisson , membre correspondant du CLAMOR et ancien formateur des personnels à l’ENAP. et l’A.P. La publication du portrait du jour est liée aux bonnes volontés de chacun, nous invitons donc les volontaires à prendre contact avec philippepoisson@hotmail.com – Marc Renneville , directeur du CLAMOR et de Criminocorpus.

A propos du site : Criminocorpus propose le premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Ce musée produit ou accueille des expositions thématiques et des visites de lieux de justice. Ses collections rassemblent une sélection de documents et d’objets constituant des sources particulièrement rares ou peu accessibles pour l’histoire de la justice.

Les repères et les outils proposent des données et des instruments d’exploration complémentaires visant à faciliter les études et les recherches.

Nos autres sites : REVUE et le BLOG D’ACTUALITÉS