PRISON DES LUMIÈRES, PRIMES ET CHÂTIMENT

Vue de la forteresse de la Bastille. Dessin à la plume et aquarelle. Photo Lylho. Leemage

L’historienne Sophie Abdela décrit le quotidien des détenus parisiens au XVIIIe siècle, à rebours de certaines idées.

Si la question de la peine et de la sanction pénale dans la France des Lumières a été souvent étudiée par les historiens, le monde carcéral dans son quotidien et dans les logiques de la vie ordinaire l’a beaucoup moins été. C’est ce qu’entreprend avec réussite l’historienne canadienne Sophie Abdela…

Pour lire l’intégralité de cet article sur le site de : 

https://next.liberation.fr/livres/

Par Jean-Yves Grenier— 31 juillet 2019 à 18:06

Sophie Abdela

La prison parisienne au XVIIIsiècle. Formes et réformes

Champ Vallon, «collection Epoques», 320 pp., 25 €.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.