“Une fenêtre vers le ciel” de Jean-François Tifiou, auteur (De Quimper à Cayenne, le singulier destin d’une bretonne)

Sortie prochaine – Après l’histoire incroyable de sa trisaïeule Marie-Corentine (De Quimper à Cayenne, le singulier destin d’une bretonne) , aux Éditions Feed-Back , Jean-François Tifiou  nous livre un roman habilement ancré dans l’actualité immédiate.

Son héros (anti-héros ?), Etienne Guirriec (tiens, un breton !), photographe, confronté en premier lieu au suicide de son père, verra sa vie bouleversée par des aléas rocambolesques. Désabusé par un Paris changeant et dévoyé, Etienne découvre la Guyane de ce début du XXIe siècle, puis part pour New York et sa frénétique vie culturelle, où vit son ami Julian Parker, peintre en vogue. L’intrigue se nouera là, Etienne y trouvera de quoi exercer sa force psychologique et ses talents de « profiler » pour la résoudre.

Avec un sens du détail et de l’anecdote qui nous rapproche de notre époque, les traits de caractère des personnages s’affinent au fur et à mesure de l’histoire. Jean-François Tifiou nous donne très probablement, au travers d’Etienne, sa vision de la société, ses crises et ses manques. C’est aussi une belle histoire d’homme, un roman très personnel dont l’espoir n’est pas exclu.

Jean François Tifiou – crédit : Photo Lionel Flageul

Jean-François fait ses premières armes avec la naissance de la bande Fm et l’émission Vibration dont il est l’animateur. Les voyages forment la jeunesse, et au retour de ses différents séjours (en Afrique, en Asie aux états unis), il reprend le fil avec la scène rock, puis travaille avec Jimmy Gallier sur le guide de la musique et collabore à la création des éditions Jigal polar. En 1999 il rejoint Paul Scemama au Studio Belleville et monte ensemble les labels Jazzenvil et ElectroBel (Hervé Krief, Pibo Marquez, Tuna Otonel), puis il enchaine avec les éditions Penny Lane, pour des musiques de jeux vidéo (Taxi 2, Rayman 2..) et des albums atypiques (Le brut Orchestra). Après une incursion dans le domaine du luxe (Hermès), il revient vers la musique, de films, cette fois, collabore avec Bernard Grimaldi (Fipa d’or en 2008) et les studios Antenna, Bashung, Nuttea, Amel Bent, Birdy Nam Nam (victoire de la musique) Il réalise également les albums d’Allain, de Garance et de Christophe Vinet… compose la musique des films Karma, la vie d’une orange, le paquet et de la Pièce de théâtre sur la liste rouge de Marc Michel Georges. Jean François Tifiou est aujourd’hui secrétaire général de l’union des compositeurs de musique de films et l’auteur du roman « De quimper à Cayenne le singulier destin d’une Bretonne » et du « Singulier voyage d’une Bretonne » paru aux éditions Feed Back.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.