Tatouages à l’époque victorienne : les images de certaines femmes représentées dans toute leur splendeur

Le tatouage est une tradition séculaire, qui trouve ses racines dans l’Egypte ancienne, puis s’est répandue dans la Rome antique comme une marque de reconnaissance pour les esclaves et les condamnés. Au cours des âges, cet art ancien a fait l’objet de divers traitements : le pape Adrien Ier, par exemple, a interdit à quiconque de pratiquer toute forme de marquage sur le corps, créé et jugé parfait par Dieu. Bien sûr, une interdiction totale des tatouages ne signifiait pas la disparition définitive de cette pratique, mais elle a été souvent limitée et associée aux classes sociales les plus pauvres et aux criminels. En Italie, le premier à fournir cette association fut Cesare Lombroso qui, en 1876, identifia le tatouage au crime. Heureusement, peu après, les tatouages se sont répandus et sont devenus très à la mode, grâce à quelques artistes anglo-saxons qui, déjà à la fin du 19e siècle, ont marqué la peau de leurs œuvres. Déjà à l’époque victorienne, beaucoup de femmes ont commencé à tatouer pour affirmer leur autonomie dans la société.

Voici quelques-unes des plus belles images de l’époque, dans lesquelles les femmes tatouées à l’époque victorienne sont représentées dans toute leur splendeur :

Pour en savoir plus sur le site de : Curioctopus.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.