Auteur : Philippe Poisson

La garde indigène à Madagascar. Une police pour la « splendeur » de l’État colonial (1896-1914)

La « milice indigène », mobilisée sous le protectorat du résident général Hyppolyte Laroche (janvier-septembre 1896) tout d’abord à Tananarive, et composée d’anciens soldats d’élite de l’armée royale merina des hauts plateaux centraux, s’institutionnalise au deuxième semestre 1896...

Louise Michel, comme une rouge

Tout l’été, «Libé» retrace l’histoire de celles qui ont pris en main leur destin et marqué leur époque. Cette semaine, l’ex-institutrice devenue communarde qui a passé sa vie à défendre les opprimés. Par Laurent Joffrin — 9...