« Une ascension en République : Paul Doumer (1857-1932), d’Aurillac à l’Élysée »

Paul Doumer

Amaury Lorin a le plaisir de vous informer de la soutenance de sa thèse de doctorat d’histoire le mardi 15 novembre 2011 à 9 heures précises à Sciences Po (École doctorale) 199 boulevard Saint-Germain, 75007 Paris

salle de réunion, 3ème étage (ascenseur), porte vitrée à droite

M° Rue du Bac, Sèvres-Babylone, Saint-Germain-des-Prés

Le jury sera composé de Messieurs :

– Serge Berstein, professeur émérite des Universités, Sciences Po, directeur de thèse ;

– Xavier Boniface, professeur des Universités, Université du Littoral Côte d’Opale ;

– Bruno Cabanes, professeur associé, Université Yale ;

– Nicolas Roussellier, maître de conférences habilité à diriger des recherches, Sciences Po ;

– Jean-François Sirinelli, professeur des Universités, Sciences Po,

directeur du Centre d’histoire de Sciences Po ;

– Hugues Tertrais, professeur des Universités, Université Paris-I Panthéon-Sorbonne,

directeur du Centre d’histoire de l’Asie contemporaine.

 

Une ascension en République : Paul Doumer (1857-1932), d’Aurillac à l’Élysée

 

Résumé :

 Basée sur près de trente centres d’archives en France, en Russie et au Vietnam, des enquêtes de terrain et des archives familiales inédites, cette thèse souhaite combler une lacune importante de notre histoire républicaine : 25.000 voies de circulation partout en France portent en effet le nom de Paul Doumer (1857-1932), treizième président de la IIIe République française (1931-1932), or aucune biographie ne lui a encore été consacrée en propre à ce jour. Gouverneur général de l’Indochine (1897-1902) ; seul authentique fils d’ouvrier parmi les élites dirigeantes de la IIIe République ; seul professeur sur les quatorze présidents de la IIIe République ; un des seuls, parmi ceux-ci, à avoir successivement présidé chacune des deux Chambres de représentation nationale mais un des rares, en revanche, à ne pas avoir présidé le Conseil : la carrière politique de Paul Doumer, qui n’a jamais non plus présidé de parti politique, présente bien des exceptions. Elle se déroule sans discontinuité de 1887 à 1932 et prend une part active à tous les grands dossiers du régime, en particulier l’expansion coloniale, la loi de trois ans, l’impôt sur le revenu et les réparations. Incarnant la dimension méritocratique du modèle républicain et un idéal de promotion sociale par l’école et le diplôme, le cursus honorum de Paul Doumer jusqu’à la magistrature suprême est également marqué et façonné par la tragédie : la Grande Guerre coûte successivement la vie à quatre de ses cinq fils avant que le président lui-même ne soit assassiné le 6 mai 1932 dans l’exercice de ses fonctions. Le drame est qualifié de « Sarajevo de la Seconde Guerre mondiale » en pleine montée des fascismes en Europe.

 

Mots-clés : Troisième République ; histoire politique ; biographie ; ascension sociale ; méritocratie ; colonisation ; Grande Guerre ; État

 

 A Republican Ascent: Paul Doumer (1857-1932) from Aurillac to the Élysée

 Abstract:

Based on research in nearly thirty archival centers including newly-discovered family archives, as well as field studies in France, Russia and Vietnam, this dissertation sets out to fill an important gap of the history of the French Republic: despite 25.000 roads in France named after Paul Doumer (1857-1932), the thirteenth President of the French Third Republic (1931-1932), no study has yet been dedicated to him. General-Governor of Indochina (1897-1902); the only genuine worker’s son among the leading elites of the Third Republic; the only teacher among the fourteen Presidents of the Third Republic; one of the few who successively presided over each of the two Chambers but, on the other hand, who did not chair the government or any political party: Paul Doumer’s career represents many exceptions. Doumer took an active role on every important political issue from 1887 to 1932, particularly colonial expansion, the three-year law, the income tax and the reparations to Germany. Embodying the meritocratic dimension of the French republican model and the ideal of social promotion based on schooling and individual talent, Paul Doumer’s cursus honorum to the supreme office is also marked and shaped by tragedy: the Great War cost the lives of four of his five sons before the President himself was shot on 6 May 1932 while exercising his duties. The drama was dubbed the « Sarajevo of the Second World War», coming at a time when fascism was on the rise in Europe.

Keywords: French Third Republic; Political History; Biography; Social Ascent; Meritocracy; Colonization; First World War; State

Consulter le sommaire de la thèse d’A. Lorin (fichier PDF)

 

* La rédaction de Criminocorpus a le plaisir de vous informer qu’un article d’Amaury Lorin, « Un «  régicide républicain » : Paul Doumer, le président assassiné (6 mai 1932) » sera prochainement mis en ligne sur le site de la revue hypermédia.

 

 

 

 


Vous aimerez aussi...